Métiers : Veilleur(se) de nuit

Missions

Assurer le suivi nocturne des activités de reproduction au sein de l'élevage et réaliser les premiers soins au poulain et à la jument
Faire appel en temps et en heure à la personne compétente (responsable, propriétaire, vétérinaire) en cas de problème
Surveille l'ensemble de l'élevage  : dysfonctionnements ou anomalies susceptibles d'affecter les chevaux, les bâtiments
Assurer le gardiennage de la propriété

Compétences et qualités requises

Connaissance du comportement des chevaux, du cycle de reproduction et des différentes phases de poulinage
Autonomie, sens de l'initiative et de l'observation, capacité à prendre seul des décisions
Connaissance en base de santé équine pour les premiers soins au poulain et à la jument
Goût pour le travail de nuit (résistance au sommeil)

Domaine(s) d'activité

Galop (élevage), Sport / Loisir (élevage), Trot (élevage), Viande / Lait (élevage)

Convention collective

Convention Collective des exploitants agricoles, de polyculture et d'élevage du 4 juin 1996

Évolution de poste

Une expérience en élevage et poulinage est indispensable.
Il peut évoluer vers des postes d'assistant d'élevage, responsable d'élevage

Formation(s)

Tendance de l'emploi

Perspective d'embauche  : 8 offres ont été diffusées sur équi-ressources en 2015. Poste saisonnier essentiellement dans les élevages de pur-sang.
Salaire  : Variable selon le forfait

Je suis fait pour ce métier si je suis

  • A l'aise avec le travail de nuit
  • Observateur(trice)
  • Réactif(ve)
  • Calme

Retrouver notre quiz pour connaître le métier qui vous correspond

Yves Clément

Je suis l'un des rares veilleurs de nuit à travailler toute l'année. Beaucoup ne sont employés que de janvier à juin.
Personnellement, mon rythme suit celui de la structure. De février à mai, les poulinages occupent une grande partie de mon temps : je surveille les juments et les poulains et j'assiste le personnel. Le reste de l'année, mon activité varie en fonction de l'état de santé des chevaux et des petits travaux de l'exploitation.

Le mot du conseiller

Le veilleur de nuit doit être capable d’assurer les poulinages en totale autonomie, cela requiert de l'expérience en la matière. Il faut également aimer le travail avec des amplitudes horaires atypiques (nocturne).

Partager la fiche métier :

  • Accéder à notre page Facebook
  • Accéder à notre Twitter
  • Accéder à notre profil linkedin