Métiers : Sellier harnacheur – bottier

Missions

Travailler le cuir grâce à un ensemble de techniques (coupe, parage, couture à la main ou à la machine, collage, assemblage, patinage,  astiquage...) et le transformer en des objets le plus souvent fabriqués sur mesure à partir de données fournies (mesures, gabarits)
Intervenir dans la préparation, la réalisation, la finition et parfois la vente des pièces destinées à la pratique de l’équitation : sellerie, briderie, équipement du cavalier... et parfois de la maroquinerie
Réaliser du «  sur mesure  » pour le confort à la fois du cavalier et du cheval
Assurer des présences sur des salons ou des manifestations pour présenter et vendre ses produits

Compétences et qualités requises

Dextérité manuelle  : maîtrise des techniques de coupe, de para
Connaissance du cuir
Connaissance du cheval et de sa morphologie
Goût du travail soigné
Sens de l’organisation et du commerce

Domaine(s) d'activité

Equipements / Services

Convention collective

Convention collective Accords professionnels du 8 décembre 2009 (industries de la maroquinerie, chasse, sellerie...)

Évolution de poste

Une formation en sellerie est nécessaire pour acquérir les bases de travail. Le sellier-harnacheur peut devenir responsable d'atelier ou formateur.

Formation(s)

CAP sellier-harnacheur
CAP Maroquinerie
CAP Sellerie générale

Tendance de l'emploi

Perspectives d’embauche  : 7 offres ont été déposées sur équi-ressources en 2015.
Salaire  : Variable selon le statut

Je suis fait pour ce métier si je suis

  • Manuel(le)
  • Créatif(ve)
  • Minutieux(se)

Retrouver notre quiz pour connaître le métier qui vous correspond

Charly Palmieri

Je viens du milieu du spectacle. En tant qu'artiste, il m'est arrivé de travailler le cuir pour mes costumes. Chose que j'ai adorée !
Lorsque j'ai dû faire des choix professionnels, c'est donc naturellement que j'ai choisi la sellerie et je ne regrette absolument pas. Ce que j'aime avant tout dans ce travail ? Le cuir. Le travailler, le sentir, le modeler, le transformer... Tout me plaît ! C'est une matière avec laquelle on peut tout faire. A partir de morceaux bruts, je crée un produit fini qui va ensuite servir à un cavalier. J'utilise en plus des procédés très traditionnels et je travaille avec mes mains. Le rapport avec le client m'intéresse également. Je l'écoute, le conseille, essaye de comprendre ses attentes et lui fournis du matériel qui lui convient. Monter à cheval peut aider un sellier-harnacheur à mieux cerner la demande et à y répondre.

Le mot du conseiller

Il est conseillé d'acquérir de l'expérience avant de s'installer en tant qu'indépendant. Le sellier-harnacheur peut travailler au sein de structures industrielles sur un poste spécialisé, ou dans une entreprise artisanale de sellerie en intervenant tout au long du processus de fabrication.

Partager la fiche métier :

  • Accéder à notre page Facebook
  • Accéder à notre Twitter
  • Accéder à notre profil linkedin