Métiers : Marchand(e) de chevaux (courtier)

Missions

Rechercher des produits à vendre chez les éleveurs
Évaluer des chevaux dans l’optique d’un achat ou/et d’une revente et négocie les prix
Organiser les présentations aux acheteurs potentiels et réaliser les ventes
Conseiller les éleveurs sur les orientations de la production car il est l’intermédiaire entre les éleveurs et les cavaliers

Compétences et qualités requises

Connaissance des chevaux
Maîtrise de la vente, de la communication et de la fiscalité
Maîtrise des langues étrangères
Connaissance juridiques et fiscales

Domaine(s) d'activité

Galop (entraînement), Sport / Loisir, Trot (entraînement)

Convention collective

Variable selon le secteur d'activité

Évolution de poste

Une grande expérience dans la filière est nécessaire. Le marchand de chevaux peut aussi être éleveur, cavalier professionnel, enseignant.

Formation(s)

Pas de diplôme exigé, les licences professionnelles équines peuvent apporter des notions pour exercer ce métier.

Tendance de l'emploi

Perspectives d’embauche  : Le métier de marchand de chevaux peut s’exercer à titre principal ou à titre secondaire. De nombreux cavaliers professionnels valorisent et vendent des chevaux de sport. Dans le secteur des courses, le courtier ou marchand peut travailler pour plusieurs éleveurs.
Salaire  : Rémunération indexée sur les ventes réalisées

Je suis fait pour ce métier si je suis

  • Force de persuasion
  • Disponible
  • Attiré(e) par la génétique et les résultats sportifs

Retrouver notre quiz pour connaître le métier qui vous correspond

Bernard Schotsmans

En tant que marchand de chevaux, je passe mon temps à l'extérieur, à rencontrer des gens sympathiques et à faire du business. C'est un métier dans lequel il faut savoir prendre des risques, mais également rester prudent si on ne le sent pas. Et chaque mois, le revenu financier n'est pas assuré car il dépend des ventes réalisées. Si l'on en a conscience et qu'on l'accepte, alors il faut foncer.

Le mot du conseiller

Contrairement au courtier qui achète à la demande de ses clients et ne dispose pas de structure d’accueil de chevaux (plutôt courses), le marchand est amené à garder des chevaux dans ses écuries pour être présentés auprès des clients. Ce métier nécessite des bonnes connaissances du milieu et un très bon réseau.

Partager la fiche métier :

  • Accéder à notre page Facebook
  • Accéder à notre Twitter
  • Accéder à notre profil linkedin