Métiers et formations : Quizz

1- Vous voulez travailler avec, pour ou en lien avec les chevaux ?

C'est la première question à vous poser. En effet, vos aspirations peuvent vous conduire à exercer une activité plus ou moins proche de l'animal.





  • Aide à la reflexion :

    Avec les chevaux : le cheval est votre outil de travail. Votre mission, le faire progresser, l'utiliser ou le faire utiliser par des clients, le monter le plus possible.

    Pour les chevaux : contribuer à son bien-être, au quotidien (groom) ou ponctuellement pour des soins particuliers.

    En lien avec les chevaux : les chevaux restent concernés par votre travail mais de façon indirecte, par exemple, vous vendez des articles d'équitation.

 

2- Comment vous sentez-vous avec les autres ?

Eh oui, travailler dans la filière c'est aussi travailler avec les gens. Et si ce contact est systématique dans certains métiers, les "timides" peuvent aussi trouver leur place.




  • Aide à la reflexion :

    Certains métiers de la filière exigent un bon relationnel pour enseigner, animer, rassurer, convaincre.

    Etes-vous un peu, beaucoup ou pas trop à l'aise avec les autres ?

    Cependant, cela peut évoluer au cours de la vie, on peut ne pas être à l'aise à 16 ans et très à l'aise à 25 ou 40 ans.

 

3- Prêt pour la vie au grand air ?

Même porté par la passion des chevaux, il ne faut pas perdre de vue que les conditions de travail peuvent être rudes physiquement.




  • Aide à la reflexion :

    Certains métiers de la filière équine sont très exigeants physiquement et demandent de l'endurance (pour supporter de longues journées), de la force (pour porter de lourdes charges) et de la résistance (pour affronter la météo). Cela nécessite donc une excellente condition physique.

 

4- Quel est votre projet de vie ?

La vie professionnelle a toujours beaucoup de liens avec la vie personnelle et il est important de construire un projet en tenant compte des deux aspects.




  • Aide à la reflexion :

    De nombreux métiers de la filière équine imposent une vie de nomade où les moments de répit sont rares. D'autres sont très sédentaires, mais imposent d'autres contraintes (présence quasi-permanente, surveillance constante, travail le week-end ...). De nombreux métiers vous obligent à travailler en horaires décalés : le soir, le week-end, pendant les vacances scolaires.

 

5- Et les études ?

Ce n'est qu'après la troisième que vous pourrez accéder à des formations délivrant des diplômes professionnels. A partir de là, vous aurez le choix de faire un parcours d'études court, moyen ou long.




  • Aide à la reflexion :

    Quel que soit votre objectif, il est fondamental d'avoir le meilleur bagage scolaire possible. Si vous choisissez la filière courte (CAPA obtenu en 2 ans) vous pourrez envisager de travailler rapidement. Rien ne vous empêche de reprendre les études par la suite.

    Si toutefois vous en avez l'envie et les capacités, optez pour le parcours long (bac général, bac technologique ou bac profesionnel) avant de vous spécialiser dans la filière équine. Un conseil : ne vous lancez pas dans la vie professionnelle sans diplôme validé.

 

6- Quel est votre niveau d'autonomie ?

Pour bien choisir un métier qui vous convienne, il est nécessaire de savoir si vous avez plutôt un profil indépendant ou si vous avez besoin de repères précis pour avancer.




  • Aide à la reflexion :

    Les situations de travail dans la filière équine peuvent être très différentes : travail en équipe, gestion d'une équipe, responsabilité total d'une entreprise, travail en autonomie ou sous la responsabilité d'un supérieur...