Métiers : Vétérinaire

Missions

Réaliser les traitements préventifs (vaccination, vermifugation...) et le suivi sanitaire du cheptel dont il a la charge
Établir des diagnostics du cheval malade ou accidenté en disposant d'outils et appareils médicaux plus ou moins sophistiqués (stéthoscope, échographe, radiographie, scintigraphie, IRM…)
Mettre en place le protocole de soins médicaux et prescrire les traitements médicamenteux (rédaction d'ordonnances)
Réaliser les soins d'urgence et les traitements adaptés en fonction de la pathologie
Selon ses spécialités  : assurer le suivi gynécologique dans le cadre de la mise à la reproduction des juments au cours de la saison de monte, le suivi orthopédique des chevaux de compétition, les actes de chirurgie spécifiques (coliques, orthopédie, …)

Compétences et qualités requises

Très bonne connaissance des sciences médicales et animales
Très bonne connaissance des chevaux et de leurs comportements
Capacité d'analyse, réactivité et capacité à prendre des décisions dans des contextes de crise Disponible, rigoureux, diplomate et autonome
Résistance au travail  : grande amplitude horaire, nombreux et longs trajets, we de garde…

Domaine(s) d'activité

Santé / Soins

Convention collective

Convention collective nationale des cabinets et cliniques vétérinaires du 5 juillet 1995
Convention collective nationale des vétérinaires praticiens salariés du 31 janvier 2006

Évolution de poste

Peut exercer en libéral et donc souvent chef d'entreprise, il doit donc avoir des notions en management, gestion, comptabilité…
Peut évoluer vers des postes de chercheur, chef de clinique, vétérinaire d'équipe sportive, vétérinaire en laboratoire

Formation(s)

Diplôme d'Etudes fondamentales vétérinaires (DEFV) suivi d'une spécialisation équine (bac+7) - 2 ans de classes préparatoires après un Bac scientifique - 4 ans de tronc commun avec stages en cliniques A l'issue il obtient le diplôme d'études fondamentales vétérinaires (équivalent Master). Il peut exercer en tant qu'assistant vétérinaire. Une année supplémentaire d'approfondissement au cours de laquelle il choisit une filière (ex : équine), est nécessaire pour soutenir à la fin une thèse de doctorat lui permettant l'attribution du diplôme de Docteur Vétérinaire. Par la suite, il peut aussi poursuivre ses études dans une spécialisation dans le cadre d'une thèse de Doctorat universitaire ou d'un DESU (Diplôme d'Etudes Spécialisées vétérinaires (3 ans supplémentaires) 4 écoles vétérinaires existent en France (Nantes, Maisons-Alfort, Toulouse et Lyon). Une équivalence pour exercer en France en tant que docteur vétérinaire est possible avec des diplômes obtenus dans l'E.U. (Belgique, Italie, ...).

Tendance de l'emploi

En 2015, 7 offres d'emploi ont été déposées sur équi-ressources
Salaire  variable selon le statut. De 1 500 à 5 800 € nets mensuels, selon convention.

Je suis fait pour ce métier si je suis

  • Réactif(ve)
  • Autonome 
  • Organisé(e)
  • A l'écoute

Retrouver notre quiz pour connaître le métier qui vous correspond

Anne-Sophie Rou (29)

Passionnée par les chevaux, j'ai entamé une carrière de vétérinaire par vocation. Soulager un animal en peine et aider son propriétaire me procurent une grande satisfaction. En tant qu'indépendant, c'est également agréable d'organiser mes journées comme je le souhaite.
En revanche, la charge de travail est importante et un vétérinaire doit être très disponible, même en dehors des horaires conventionnels.

Le mot du conseiller

Il est conseillé d'apprécier les matières scientifiques et de se projeter dans des études longues pour exercer. Dès l'obtention du titre de docteur vétérinaire, il est préférable de faire ses preuves et de développer son portefeuille de clients en s'associant à un cabinet vétérinaire.

Partager la fiche métier :

  • Accéder à notre page Facebook
  • Accéder à notre Twitter
  • Accéder à notre profil linkedin