Métiers : Groom

Missions

Préparer intégralement les chevaux de sport et le matériel pour le transport
Assurer le transport et la gestion de logistique  : (formalités administratives, feuille de route...), l'embarquement et le débarquement des équidés
Assurer l'organisation, l'entretien du harnachement, l'état de santé, la préparation et la récupération des chevaux sur place  :  entretien des boxes, alimentation, soins préventifs, pansage, nattage, travail à la longe, échauffement, retour au calme…
Assister le cavalier dans sa détente

Compétences et qualités requises

Connaissance des soins des chevaux et de l'environnement professionnel
Bonne condition physique et résistance au travail  : grande amplitude horaire (week-end, soirée…) et travail en l'extérieur
Maîtrise du travail à pieds et parfois du travail monté
Sens de l'organisation et de la logistique, autonomie, polyvalence et rigueur
Maîtrise de l'anglais si déplacement à l'étranger

Domaine(s) d'activité

Sport / Loisir

Convention collective

Pas de poste dédié au groom dans les conventions collectives

Évolution de poste

Une très bonne connaissance des chevaux et des soins à prodiguer sont nécessaires. Le groom selon son niveau peut devenir cavalier soigneur, responsable d'écurie ou se reconvertir vers les métiers du transport.

Formation(s)

Aucune formation n'est à ce jour reconnue pour exercer le métier de groom ; certaines voient le jour comme Toutefois, un diplôme de la filière équine sera un atout de taille pour apprendre une partie des rudiments du métier.
S’il accompagne ou assure le transport des équidés, le groom doit, de plus, posséder les permis  nécessaires (EB et C) et le certificat d'aptitude professionnelle au transport des animaux vivants (CAPTAV)

Tendance de l'emploi

Perspective d'embauche  : 37 offres ont été diffusées sur équi-ressoruces en 2015.
Le recrutement passe essentiellement par le bouche à oreille

Salaire  : Variable selon le statut et l'écurie

Je suis fait pour ce métier si je suis

  • Organisé(e)
  • Autonome
  • Disponible
  • Polyvalent(e)

Retrouver notre quiz pour connaître le métier qui vous correspond

Hélène Feret

J’ai commencé l’équitation vers l’âge de 5/6 ans et ai pratiqué la compétition à petit niveau. Après mon BAC, j’ai préparé un BAPAAT.
Mon parcours professionnel est étroitement lié à mes rencontres, en particulier celle de jean Charles Jollain qui à été contacté par Eugénie Angot pour la groomer. Je l’ai suivi et ai découvert petit à petit le fonctionnement d’une écurie de haut niveau. Eugénie m’a alors demandé de groomer sa fille Camille Delaveau lors du CSI junior de Reims, là on peut dire que j’ai vraiment commencé le métier. Puis, Cédric Angot vient à manquer de groom et me propose la place ! On peut dire que j’ai été formée sur le tas.
En concours, les journées commencent vers 7h pour nourrir les chevaux, ensuite je commence les boxes, donne le foin et remets de l’eau. Je commence à marcher les chevaux avant que le cavalier se mette à cheval pour les assouplir. Vient la préparation des chevaux pour les épreuves (natter, seller, cramponner si besoin), nous rejoignons ensuite le paddock où je prépare les obstacles pour la détente. A la sortie de piste une petite récompense attend les chevaux puis retour au boxe où je desselle, laisse les chevaux souffler tranquillement. Puis, on met la glace sur les jambes, décramponne, dénatte, douche les chevaux et les remarches.
Le soir on vérifie que toute aille bien : vérification de l’eau, donne le repas, le foin et on remet les couverture en fonction du temps.
Il faut être débrouillard, courageux, polyvalent et évidemment aimer et connaître les chevaux sur le bout des doigts.

Le mot du conseiller

En cours de reconnaissance par les professionnels, le métier de groom peut se diviser en 3 catégories : groom jeunes chevaux, groom maison, groom concours. Le groom jeunes chevaux est en charge de la jeune cavalerie (de 3 à 6 ans). Le groom maison ne sera pas amené à transporter les chevaux car il gère le piquet restant à l'écurie. Quant au groom concours, il est celui qui a le plus d'expérience car il gère en parfaite autonomie les chevaux de bon niveau pour les transporter sur tous les terrains de concours (parfois à l'étranger).

Partager la fiche métier :

  • Accéder à notre page Facebook
  • Accéder à notre Twitter
  • Accéder à notre profil linkedin