Actualités

Partager :

L'étude sur l'attractivité des métiers en lien avec l'entraînement des chevaux de courses paraît !

En 2020, les représentants des courses hippiques (AEDG, AEP, SEDJ), l’AFASEC et le service de l'IFCE dédié à l'emploi et l'orientation (équi-ressources) alertaient sur des difficultés de recrutement majeures au sein des écuries d’entraînement des chevaux de courses (galop et trot). L’Observatoire des métiers, de l’emploi et des formations de la filière équine (OMEFFE) et équi-ressources, services de l'IFCE, sont alors mobilisés pour objectiver la situation. Plus de 900 enquêtes et entretiens ont été réalisés. Les flux des apprenants, salariés et reconvertis ont été quantifiés. 20% des effectifs salariés sont renouvelés tous les ans. Un quart de ces nouveaux salariés quittent le secteur au bout de 2/3 ans. Deux principaux constats contribuent à donner une mauvaise image du secteur des courses et de ses métiers. Le premier est une intégration des jeunes en entreprise perfectible. Le deuxième concerne un management des salariés souvent inadapté dans les écuries. Les défauts d’attractivité se traduisent par des difficultés/tensions de recrutement du secteur aussi bien en entreprises qu’à l’entrée des formations spécialisées. Ce rapport présente les chiffres clés et faits marquants révélés par l’étude. Des préconisations sont également formulées.

Pour découvrir la synthèse de l'étude

Communiqué de presse