Métiers : Garçon de voyage

Missions

  • Préparer et réaliser le convoyage.
  • Surveiller les conditions de transport, d’accueil et d’hébergement.
  • Toiletter et marcher les chevaux avant et après la course.
  • Éventuellement assurer des formalités administratives (notamment lors des transports vers l’étranger).

Compétences et qualités requises

  • Grande disponibilité et sens des responsabilités.
  • Sens de l'organisation et des démarches administratives.
  • Notion d'anglais (déplacement à l'étranger).
  • Connaissances des règles de sécurité et du droit des transports d'animaux vivants.

Domaine(s) d'activité

Galop (entraînement), Trot (entraînement)

Convention collective

Convention collective nationale de travail concernant les établissements d'entraînement de chevaux de courses au galop 20 décembre 1990) ou du trot ( 9 janvier 1979).

Évolution de poste

Ce métier permet de s’orienter ensuite vers des postes de premier garçon, de groom ou responsable d’écurie dans les sports équestres.

Formation(s)

Permis de conduire indispensable en fonction des véhicules utilisés. EB ou C vivement recommandés
Certificat d'Aptitude au Transport d'Animaux Vivants (CAPTAV)

Tendance de l'emploi

7 offres diffusées sur équi-ressources en 2018.
Véritable homme de cheval, le garçon de voyage est une personne de confiance capable de transporter et soigner des chevaux de grande valeur. La densité du calendrier des réunions de courses entraîne un besoin croissant de personnel sur les routes. Le garçon de voyage doit être expérimenté, autonome et connaître parfaitement les chevaux de courses ainsi que l'organisation des courses. C'est pour ces raisons que le recrutement se fait essentiellement via le réseau du professionnel et grâce au bouche à oreille.

Salaire  : Environ 2014,49€ brut mensuel, selon le barème la convention collective nationale de travail concernant les établissements d'entraînement de chevaux de courses au galop du 20 décembre 1990. Les garçons de voyage perçoivent également la prime d'écurie (1  %  des gains distribué au personnel d'écurie)

Je suis fait pour ce métier si je suis

  • Ponctuel(le)
  • Habitué(e) à conduire sur de longues distance
  • Autonome

Retrouver notre quiz pour connaître le métier qui vous correspond

Découvrez la fiche Equipédia

Sébastien Bitterlin

Ma formation est assez atypique. J’ai obtenu un CAP agricole, un Brevet d’études professionnelles agricoles et enfin un Bac professionnel conduite et gestion d’une exploitation agricole spécialité élevage équin. Je suis devenu garçon de voyage en 2013, assez inopinément par le biais de rencontres et d’acquisition de compétences (permis poids lourd…). C’est un métier sans routine particulière. Je m’occupe des chevaux la veille de leur course, le jour de leur course et les jours qui suivent également. Je les soigne, les douche et les marche. Je suis aussi amené à aider le jockey. Mes activités se concentrent donc sur deux points : le transport des chevaux et le suivi de ces derniers. Mes horaires ne sont pas fixes, j’arrive et je repars en fonction des besoins, des courses et des temps de trajets. C’est un métier où la passion est nécessaire et où il faut être soigneux, minutieux et patient. Une part de perfectionnisme est important car il faut soigner l’image des chevaux dont on s’occupe. Enfin, dans des moments de « rush », il faut aimer l’adrénaline et savoir garder son sang-froid.

Le mot du conseiller

Véritable homme de cheval, le garçon de voyage est une personne de confiance capable de transporter et soigner des chevaux. La densité du calendrier des réunions de courses entraîne un besoin croissant de personnel sur les routes. Le garçon de voyage doit être expérimenté, autonome et connaître parfaitement les chevaux de courses, ainsi que l’organisation des courses. C’est pour ces raisons que le recrutement se fait essentiellement via le réseau professionnel et le bouche-à-oreille.

Partager la fiche métier :