Métiers : Chef de centre

Missions

  • Réaliser, organiser et gérer les activités d’insémination, de congélation du sperme, de stockage des doses et d’expédition de la semence.
  • Animer et encadrer l'équipe d'inséminateurs.
  • Gérer les relations commerciales avec les propriétaires de juments et d'étalons.
  • Organiser la promotion et la communication des différents services et prestations.
  • Réaliser des prestations liées au transfert d'embryon.

Compétences et qualités requises

  • Connaissances des techniques modernes de reproduction.
  • Sens du relationnel, de la négociation et de la vente.
  • Sens de l'organisation et capacité à animer une équipe.
  • Maîtrise de la réglementation, des règles d'hygiène médicale et de surface.
  • Maîtrise des règles de sécurité relative à la manipulation des étalons.

Domaine(s) d'activité

Sport / Loisir (élevage), Trot (élevage), Viande / Lait (élevage)

Convention collective

Convention collective des exploitants agricoles, de polyculture et d'élevage du 4 juin 1996.

Évolution de poste

Souvent, les chefs de centre sont déjà des professionnels : vétérinaire, éleveur. Ils peuvent évoluer vers des postes de responsable d’élevage ou d’un grand centre d’insémination ou se spécialiser dans l’insémination d’autres espèces animales.

Formation(s)

Les personnes titulaires d’un diplôme de niveau 5,  justifiants de 3 années de pratiques de l’IA.

Les non titulaires d’un diplôme de niveau 5 doivent justifier de 5 années d’activité professionnelle agricole dont 4 années d’IA.

Tendance de l'emploi

2 offres d'emploi diffusées en moyenne par an depuis 2017.
Rémunération   : Variable selon l'ancienneté et l'entreprise.

Je suis fait pour ce métier si je suis

  • Minutieux(se)
  • Rigoureux(se)
  • Vigilant(e) aux aspects relationnels du travail en commun

Retrouver notre quiz pour connaître le métier qui vous correspond

Témoignage de Catherine De Lartigues

Après un Bac équivalent au sciences et technologies de l’agronomie et du vivant et un BTS Productions animales à Rambouillet, je suis entrée au Haras du Pin comme auxiliaire identification, puis au Haras de Tarbes comme technicienne de reproduction. J’ai obtenu mon diplôme à l’occasion de la deuxième promotion de « chef de centre » en 1991. A cette époque, j’ai participé à la mise à disposition des éleveurs de l’insémination artificielle et de l’échographie, au travers de nos nombreuses stations de monte de la circonscription. En 1999, le premier centre de congélation du Sud Ouest est créé. J’y ai travaillé jusqu’en 2019 avant de m’installer à mon compte. Les activités d’un chef de centre sont divisées sur deux partie de l’année : le printemps et l’été pour la saison de monte et l’automne et l’hiver pour la congélation de semence. Nous accueillons chaque année entre 35 et 40 étalons pour congeler leur semence. Les journées sont rythmées par les récoltes des semences puis la fabrication des doses. Nous gérons les stocks et le contrôle qualité de ces dernières en vue de leur commercialisation. C’est avant tout, un métier « passion » qui nécessite de suivre de longues études (vétérinaire) ou accessible après avoir validé plusieurs années d’expériences dans l’élevage.

Le mot du conseiller

Les chefs de centre sont principalement installés à leur compte. Une expérience en tant qu’inséminateur et l’obtention du certificat d’aptitude aux fonctions d’inséminateur équin est indispensable pour devenir chef de centre. Il y a très peu d’offres d’emploi relatives au métier de chef de centre.

Découvrez la fiche Equipédia

Partager la fiche métier :