Métiers : Equicien

Missions

  • Mettre en relation des publics en situation de handicap et/ou de fragilité avec des équidés, dans le champ de la médiation animale.
  • Construire et mettre en œuvre des actions individualisées, en évaluant la progression et en participant ainsi au développement de la personne, uniquement à travers le prisme des équidés.
  • Gérer, encadrer et mettre en place des pédagogies adaptées aux différents publics en agissant en complément et à la demande du thérapeute, de l’éducateur ou de la famille.
  • Mener des projets à visée éducative, thérapeutique ou de loisir, selon la demande.
  • Sélectionner et préparer des équidés adaptés au public en situation de handicap et assurer leur bien-être.

Compétences et qualités requises

  • Connaissances dans le domaine des sciences humaines afin de bien comprendre les besoins des publics spécifiques.
  • Connaissances en éthologie scientifique équine afin de travailler en sécurité.
  • Connaissance du secteur médico-social.
  • Sens de l’écoute, du contact et du travail en équipe.

Domaine(s) d'activité

Médiation / Insertion

Convention collective

Convention collective  : Variable selon le statut

Évolution de poste

L’équicien peut créer et développer sa propre structure. Il peut évoluer en responsable d’équipe ou de service selon la taille de la structure pour laquelle il travaille.

Formation(s)

Depuis un arrêté du 20 janvier 2014, la formation d'équicien est enregistrée au RNCP.
Formation en trois ans, accessible après le Bac, en alternance (équivalent bac+2)
Formation continue, repartie sur deux ans en stage obligatoire ou VAE
Le Brevet national de secourisme est indispensable pour exercer ce métier.
La reconnaissance de la formation d'équicien est un pas en avant pour la médiation animale. Cette reconnaissance ne réglemente cependant pas la pratique de la médiation équine. Le titre d'équicien n'est donc pas obligatoire et n'oblige pas les employeurs à recruter un équicien pour leur activité.

Tendance de l'emploi

Perspective d'embauche  : Aucune offre n'a été déposée sur équi-ressources car le métier est jeune mais on retrouve de plus en plus de missions proches de l'équicien dans les offres de moniteur d'équitation par exemple.
Salaire  : Variable selon la clientèle du professionnel

Je suis fait pour ce métier si je suis

  • Patient(e)
  • A l'écoute
  • Adaptable

Retrouver notre quiz pour connaître le métier qui vous correspond


Découvrez la fiche Equipédia

Anne-Sophie Mathieu

J’ai obtenu un Bac science médicosocial. J’ai été psychologue clinicienne puis j’ai fait la formation d’équicien et j’ai créé mon association « Pas à Pas ». Je fais de l’accueil de public toute l’année. J’accompagne un public en situation de handicap afin de lui proposer des loisirs thérapeutiques éducatifs. Je prépare les équidés. Je réalise également de la méthodologie de projet. Nous nous occupons aussi de l’administratif pour la gestion de l’association. C’est un métier où il faut être à l’écoute, faire preuve de disponibilité et de remise en question. Il ne faut pas rester cantonné dans ce qu’on pense acquis mais toujours avoir envie d’apprendre et de s’adapter. Ce métier permet d’apprendre le cheval autrement que par l’équitation traditionnelle.

Le mot du conseiller

L’équicien est un métier qui appartient à une filière émergente : celle de la médiation animale. La reconnaissance de la formation d’équicien est une avancée pour la médiation animale. Cette reconnaissance ne réglemente cependant pas la pratique de la médiation équine. Le titre d’équicien n’est donc pas obligatoire et n’oblige pas les employeurs à recruter un équicien pour leur activité. Ce qui nous amène à distinguer trois types d’activités : équicie (médiation équine pour personnes en difficultés), thérapie avec le cheval (temps d’accompagnement thérapeutique prescrits ou indiqués par un médecin) et équithérapie (soins psychiques médiatisés par le cheval et dispensés à une personne dans ses dimensions psychiques et corporelles). Les principaux employeurs des équiciens sont les collectivités territoriales, les associations et les structures privées.

Partager la fiche métier :