Métiers : Masseur Équin et Canin

Missions

  • Accompagner la préparation et la récupération physique de l’animal de sport ou de loisir en contribuant à son confort musculaire et articulaire par la pratique de différents types de massages et d’étirements, ainsi que de l’utilisation d’adjuvants naturels.  
  • Effectuer un bilan afin de déterminer la prise en charge de l’animal.
  • Effectuer des massages de confort physique du cheval et du chien.
  • Suivre la progression de l'animal

Compétences et qualités requises

  • Connaissances zootechnique, biomécanique, anatomiques et physiologiques du cheval et du chien 
  • Connaissances sur les différentes disciplines et pratiques équestres.
  • Maîtrise des règles de sécurité et d’hygiène autour du cheval et avec les chiens.
  • Sensibilité tactile, calme et patience.
  • Gestion de sa clientèle et d’une entreprise individuelle.

Domaine(s) d'activité

Santé / Soins

Convention collective

"La formation « Masseur Équin et Canin » (enregistrée au RNCP sous l’appellation Physiothérapeute Manuel Équin et canin, sous le numéro 31959) permet, à l’issue de la formation, d’effectuer uniquement des actes non médicaux et non chirurgicaux dans le respect des dispositions L.243-1 du Code rural et de la pêche maritime qui interdit l’exercice illégal de la médecine vétérinaire par des personnes non autorisées"

Évolution de poste

Possibilité de spécialiser dans un secteur particulier : sport, trot, galop… selon profil.

Formation(s)


Tendance de l'emploi

Une  première offre d'emploi de masseur équin a été diffusée en 2020 sur équi-ressources.

Rémunération variable selon la clientèle de l'indépendant.

L'activité s’exerce principalement à titre indépendant, toutefois quelques centres de thalasso-thérapie équine peuvent proposer des postes.

Je suis fait pour ce métier si je suis

  • Observateur(trice)
  • Tactile
  • Nomade
  • Autonome
  • Appliqué(e)

Retrouver notre quiz pour connaître le métier qui vous correspond

Témoignage de Priscilla Navillod

Issue d’une famille d’éleveurs et entraîneurs de quarter-horse, mes parents ont une structure dans laquelle ils proposent de l’enseignement d’équitation western. J’ai passé un Bac général puis travaillé au sein de la structure familiale pendant 4 ans. J’ai ensuite entamé des études d’auxiliaire spécialisé vétérinaire par correspondance avec l’école de Maisons-Alfort (94). J’ai exercé au sein de cliniques vétérinaires rurales puis équines. J’éprouvais des difficultés à gérer la mort des animaux. J’ai donc cherché une alternative pour m’épanouir professionnellement. Attirée par les sports équestres et le bien-être des chevaux, je souhaitais allier ces deux passions. J’ai alors intégré une école de masseur en Angleterre. J’ai ensuite fait valider ce diplôme en France. Au quotidien, j’interviens aussi bien sur des foals aux problèmes d’aplombs que sur des chevaux à la retraite. Je masse régulièrement des chevaux de compétitions au trot, galop ou de sport. Cela implique beaucoup de déplacements, je réalise près de 100 000 km par an et j’ai de grosses amplitudes horaires. C’est un métier d’humilité, de passion et de feeling. Audelà de ce que vous apprendrez à l’école, vous devrez beaucoup observer les chevaux.

Le mot du conseiller

La formation a été enregistrée au RNCP en 2019. Métier encore peu connu, l’activité s’exerce principalement à titre indépendant, toutefois quelques centres de thalassothérapie équine peuvent proposer des postes salariés. Encore plus que l’ostéopathe animalier, le masseur équin devra être persévérant et patient avant de pouvoir se créer une clientèle suffisante pour développer son activité. Cette phase de prospection pourra être plus rapide, si vous pouvez compter sur un solide réseau et un « bouche à oreille » favorable.

Partager la fiche métier :