Métiers : Animateur(rice) Soigneur(se)

Missions

  • Familiariser les enfants avec le cheval et leur transmettre les premières notions d’équitation grâce à une pédagogie ludique et active, sous l’autorité d’un enseignant d’équitation diplômé.
  • Accueillir les publics. Participer à l’organisation et au déroulement des activités de la structure.
  • Assurer la propreté générale de l’établissement et les soins de la cavalerie.

Compétences et qualités requises

  • Qualité relationnelle, excellent contact avec les enfants
  • Compétences d'animation et de créativité pédagogique
  • Maîtrise des règles de sécurité

Domaine(s) d'activité

Sport / Loisir

Convention collective

Convention collective nationale concernant le personnel des centres équestres du 11 juillet 1975

Évolution de poste

Ce métier est un bon tremplin pour intégrer une formation pour devenir enseignant d’équitation. L’animateur peut évoluer vers le métier de cavalier soigneur, responsable d’écurie ou tout autre métier lié à l’encadrement des enfants.

Formation(s)

Tendance de l'emploi

66 offres ont été diffusées sur équi-ressources en 2018
1534,90€ brut mensuel

Je suis fait pour ce métier si je suis

  • Patient(e)
  • Pédagogue
  • Créatif(ve)

Retrouver notre quiz pour connaître le métier qui vous correspond

Découvrez la fiche Equipédia

Joséphine Delastre

Suite à l’obtention de mon Bac pro conduite et gestion d’une entreprise hippique, j’ai fait un BTS analyse, conduite et stratégie de l’entreprise agricole en alternance. Pendant un an, j’ai été secrétaire en centre équestre. J’ai ensuite obtenu le titre professionnel d’Animateur assistant équitation et je me destine, en septembre, à passer le BPJEPS. Je commence le matin à 8h et finis autour de 19h. Je nourris les chevaux, les sors et les monte. J’ai 7 cours par semaine les mercredis et samedis du niveau « baby » au niveau galop 4. Dans ce métier, il faut être courageux, ne pas compter ses heures et apprécier le contact avec l’animal. Le relationnel est important que ce soit avec les enfants, les parents ou encore les personnes en situation de handicap. La passion prime avant tout.

Le mot du conseiller

Le métier d’animateur soigneur nécessite de véritables capacités à animer et transmettre notamment auprès d’un jeune public. Il faut savoir être patient, faire preuve de créativité et d’imagination et adapter son discours selon les publics, leurs âges et leurs niveaux. Une première expérience avec les enfants est un véritable atout.

Partager la fiche métier :