Métiers : Enseignant(e) responsable pédagogique (instructeur)

Missions

  • Encadrer et assurer la formation des futurs enseignants d’équitation.
  • Enseigner l’équitation, entraîner et coacher pour la compétition.
  • Planifier les activités et les entraînements.
  • Assurer le suivi et la formation technique de son personnel.

Compétences et qualités requises

  • Compétences équestres, pédagogiques et techniques.
  • Connaissances de la pédagogie pour la formation des futurs enseignants d’équitation.
  • Connaissance de la formation des chevaux.
  • Capacité à définir des objectifs sportifs.
  • Maîtrise des cycles d’entraînement et de perfectionnement.
  • La maîtrise de l’anglais est un plus.

Domaine(s) d'activité

Sport / Loisir

Convention collective

Convention collective nationale concernant le personnel des centres équestres du 11 juillet 1975

Évolution de poste

L’enseignant responsable pédagogique peut évoluer vers le métier de directeur d’établissement ou de conseiller sportif pour des instances de la filière équine.

Formation(s)

Tendance de l'emploi

Perspective d'embauche  : 8 offres ont été diffusées sur équi-ressources en 2018.
Salaire  : De 2200,73€ à 2495,72€ brut mensuel selon convention collective.

Je suis fait pour ce métier si je suis

  • Pédagogue
  • Patient(e)
  • Rigoureux(se)

Retrouver notre quiz pour connaître le métier qui vous correspond

Découvrez la fiche Equipédia

Elise Goffinet

J’ai obtenu un Bac S puis un BTS productions animales. Par la suite, j’ai passé mon brevet d’état d’éducateur sportif premier degrés (BEES 1) avant de m’installer à mon compte dans le poney club familial. J’ai ensuite passé mon brevet d’état d’éducateur sportif deuxième degrés (BEES 2) et j’ai fait ma formation d’enseignant. Aujourd’hui, je suis toujours à mon compte en tant que coordinatrice du poney-club dont je suis responsable. Le matin, je fais essentiellement de l’administratif. Trois jours par semaine, je fais de la formation pour les élèves en formation BPJEPS. Au poney-club, je suis amenée à donner quelques cours particuliers. Ensuite, je suis en charge de la coordination, de la gestion et de la comptabilité. Les dimanches je coache en compétition. C’est un métier où il faut avoir de l’expérience et il me paraît essentiel d’avoir été enseignant avant d’être instructeur.

Le mot du conseiller

Il faut à la fois être pédagogue, avoir de solides compétences techniques en équitation montée, de l’expérience en compétition et être bon gestionnaire d’écurie. Plus que d’être un cavalier chevronné, vous devez disposer d’une grande expérience en tant qu’enseignant et compétiteur. Les instructeurs doivent aussi être de bons didacticiens pour pouvoir former les futurs enseignants.

Partager la fiche métier :