Métiers : Assistant(e) d'élevage

Missions

Soigner, surveiller, manipuler et entretenir le cheptel de l'élevage  : juments et étalons et notamment des poulains de la naissance jusqu'à leur commercialisation en vue de garantir l'état physique, de santé et de bien-être des animaux
Assurer le suivi du cycle de reproduction  : chaleurs, poulinage…
Gérer l'entretien des bâtiments, des pâturages et des espaces verts

Compétences et qualités requises

Connaissance des chevaux  : manipulation et soins
Résistance au travail  : grande amplitude horaire et travail en extérieur

Domaine(s) d'activité

Galop (élevage), Sport / Loisir (élevage), Viande / Lait (élevage)

Convention collective

Convention Collective des exploitants agricoles, de polyculture et d'élevage du 4 juin 1996

Évolution de poste

Formation(s)

Tendance de l'emploi

112 offres ont été diffusées sur équi-ressources en 2018.
1521,25€ brut mensuel

Je suis fait pour ce métier si je suis

  • Patient(e)
  • Délicat(e)
  • Attentif(ve) et réactif(ve)

Retrouver notre quiz pour connaître le métier qui vous correspond


Découvrez la fiche Equipédia

Stéphane Lecarpentier

J’ai passé un CAP de cavalier soigneur au Haras du Pin, cette formation m’a permis d’acquérir de bonnes bases théoriques et pratiques. Par la suite je retourne en Normandie et m’oriente naturellement vers les chevaux de courses où je suis embauché dans un haras et me retrouve sur le ring des ventes de Deauville à présenter les yearlings.
Cependant mon attachement à la discipline du complet a ressurgi et monter à cheval me manquait. Un entraîneur de galopeurs me propose alors un poste de cavalier d’entraînement, ce qui fut une bonne alternative.
En devenant père j’ai souhaité trouver un emploi comportant moins de risques et me suis orienté vers les métiers liés à l’élevage, ma polyvalence a été un véritable atout pour exercer dans ce domaine.
Mes journées commencent par l’entretien des boxes et la marche des yearlings pendant environ 3/4 d’heure chacun avant d’effectuer leurs pansage. L’après-midi est consacré à la vérification de l’état général, apporter les soins et médicaments si nécessaire. Je peux être amené à recevoir les propriétaires en les conduisant voir leurs élèves au pré ou des clients potentiels à qui je présente les étalons.
Les journées se finissent par un peu de pansage et par un compte rendu de fin de journée avec le patron.
Je suis actuellement dans un haras dans lequel je peux mettre tout mon savoir-faire en pratique et dans lequel je m’épanouis vraiment professionnellement.

Le mot du conseiller

L'assistant d'élevage est la personne clef sur laquelle se repose l'éleveur. Il a pour mission la gestion de l'ensemble des activités liées à l'élevage : du bon déroulement des naissances au maintien en bonne santé des poulinières et des étalons. L'assistant d'élevage est l'un des maillons essentiels de la filière, qu'on élève pour la course ou le sport. Ce métier requiert une multitude d'aptitudes, notamment physiques et techniques mais aussi de grandes connaissances en reproduction et conduite d'élevage. Les responsabilités peuvent être lourdes et variées. Accompagner une poulinière lors du poulinage ou assister le maréchal sur la correction des aplombs d'un poulain sont des missions qui ne sont pas anodines. L'assistant d'élevage est un "homme de terrain" expérimenté aux parcours variés .

Partager la fiche métier :

  • Accéder à notre page Facebook
  • Accéder à notre Twitter
  • Accéder à notre profil linkedin