Métiers : Éleveur(se)

Missions

  • Sélectionner les équidés selon les critères de performance recherchée (qualité de déplacement, aptitudes sportives, viande…), définir les objectifs de production et organiser l’élevage en conséquence.
  • Choisir les étalons et les croisements. ` Faire reproduire les juments de sa propre structure, assurer le poulinage.
  • Soigner et éduquer les poulains pour ensuite les valoriser lors de présentations aux concours d’élevage.
  • Assurer la gestion des herbages et du cheptel : surveillance des poulains et des juments en reproduction ou en lactation, formation des jeunes chevaux, alimentation, suivi des soins…
  • Assurer les tâches administratives et financières, la promotion, la vente des produits de l’élevage et les relations avec les acheteurs potentiels.

Compétences et qualités requises

  • Connaissance pointue des chevaux (anatomie, physiologie, psychologie, techniques de reproduction et de dressage) et du marché.
  • Maîtrise des techniques d’élevage et d’exploitation agricole.
  • Connaissances en génétique et biologie animale.
  • Connaissances en gestion comptable d’entreprise et en gestion du personnel.
  • Résistance physique (grande amplitude horaire, nuits de garde…) et aptitude à travailler à l’extérieur.
  • Aptitudes commerciales et organisationnelles.
  • Maîtrise de l’anglais (un atout surtout dans le secteur des courses).

Domaine(s) d'activité

Galop (élevage), Sport / Loisir (élevage), Trot (élevage), Viande / Lait (élevage)

Convention collective

Convention collective des exploitants agricoles, de polyculture et d'élevage du 4 juin 1996

Évolution de poste

L’éleveur peut évoluer vers les métiers de marchand de chevaux, courtier ou entraîneur. Il exerce souvent d’autres activités : cavalier professionnel, enseignant, etc.

Formation(s)

Aucune formation n'est exigée, néanmoins il est conseillé de se former à la comptabilité, la gestion, le management en plus des savoirs liés à l'élevage.
L'éleveur doit disposer de moyens fonciers et financiers pour pouvoir s'installer. L'éleveur doit faire preuve de patience car l'aboutissement de son travail peut prendre plusieurs années.

Tendance de l'emploi

Aucune offre n'a été diffusée sur le site d'équi-ressources car il s'agit d'indépendant créant leur propre emploi.

Je suis fait pour ce métier si je suis

  • Patient(e)
  • Polyvalent(e)
  • Observateur(trice)

Retrouver notre quiz pour connaître le métier qui vous correspond

Découvrez la fiche Equipédia

Claire Bresson

J’ai fait un IUT de commerce et suis passée de commerçante à agricultrice en continuant avec un brevet d’état d’éducateur sportif premier degrés (BEES 1°) afin de pouvoir enseigner l’équitation. Cependant, en 1997, ce diplôme ne délivrait pas le statut d’agriculteur, j’ai donc obtenu un BPREA, tout en achetant la structure du Haras de Gravelotte. J’ai ensuite obtenu un certificat d’aptitude aux fonctions d’inséminateur pour exercer en tant qu’inséminatrice sur ma structure. Une fois installée en tant qu’agricultrice, j’ai débuté mon activité d’élevage. J’avais environ dix poulinières pleines chaque année. J’ai développé mon activité avec des pensions de propriétaires et du coaching. Ma journée varie selon les saisons. De l’automne au début d’hiver, mes journées sont consacrées à la mise en place des catalogues, à la congélation des semences d’étalons, à la préparation de la saison de monte et à la promotion de l’élevage. Du milieu à la fin de l’hiver, nous préparons les salons d’étalons et nous travaillons sur les décisions de croisements. Du printemps au début d’été, les poulinages vont occuper la plus grosse partie de nos journées ainsi que l’organisation des concours d’élevage sur la structure. Le reste de l’année est consacrée à l’enseignement et au suivi des clients en compétition. Pour ce qui est des horaires, ma journée commence à 8h30 et se termine en général autour de 19h30. Il y a également des tâches administratives relatives à l’élevage tous les jours.

Le mot du conseiller

L’éleveur doit disposer de moyens fonciers et financiers importants pour pouvoir s’installer. Il doit faire preuve de patience car l’aboutissement de son travail peut prendre plusieurs années.

Partager la fiche métier :